LA FAUTE DES EXPLORATEURS, HIER ET AUJOURD’HUI

Dernièrement a circulé sur les réseaux sociaux une certaine affiche enjoignant nos
frères à ne pas monter en Terre d’Israël. Étonnamment, ou pas, cette publication
concorde presque avec la Paracha de Chélah’ Lékha que nous lisons cette semaine.
Dans ce passage de la Torah nous assistons probablement à la pire des catastrophes
qui se sont abattues sur le Peuple Juif durant la traversée du désert. Le Traité de
Ta’anit (26b) énumère les raisons pour lesquelles nous jeûnons le jour de Tich’a
béAv. Nous avons pris l’habitude de dire que la destruction des deux Temples en est
la raison. Mais les ‘Hakhamims rédacteurs de la Michna le voient d’un autre œil, et
nous enseignent que la première et donc principale raison est la faute des
explorateurs, à savoir le refus d’entrer en Terre d’Israël. Quelle coïncidence ! En
passant remarquons que les autres raisons évoquées par le Talmud sont : la
destruction des deux Temples, la prise de la ville de Beitar et le labour de la ville de
Jérusalem. Ce qui met ces cinq catastrophes nationales sur un pied d’égalité …
Revoyons un peu les faits : Moché Rabbénou demande, suite à une requête du
Peuple, d’envoyer des explorateurs pour, a priori, préparer un plan de conquête.
Rachi nous explique très rapidement que non seulement D. n’était pas d’accord pour
le faire, mais en plus que les princes choisis pour l’expédition, à l’exception de
Yéhochoua’ bin Noun et de Calev ben Yéfouné, en revinrent comme ils y partirent,
emplis de mauvaises intentions. Celles-ci se traduisirent par toutes les mauvaises
choses qu’ils racontèrent au Peuple à leur retour. Les ‘Hakhamims expliquent qu’ils
racontaient la vérité sur la Terre et ses habitants, mais à leur sauce. Le Peuple,
découragé, commença à se plaindre, pleura tout au long de la nuit en se lamentant
sur leur sort et, en fin de compte, en vinrent à menacer Moché Rabbénou et à exiger
de retourner en Egypte. C’est à ce moment que D. interviendra pour stopper cette
folie, mais la punition sera terrible et, pire que ça, ne frappera pas que cette
génération qui a fauté : nos ancêtres erreront 40 ans dans le désert et, de plus, cette
journée du 9 Av sera propice aux catastrophes, ainsi que l’histoire nous l’apprendra
par la suite.
De nombreuses explications on été données sur la trahison des explorateurs, comme
l’écrivait Rabbi Yéhouda Askénazi – Manitou, et sur le refus d’entrer en Terre d’Israël
et de la conquérir. Le Or ha’Haïm haKadoch, entre autres, va faire un lien direct avec
l’idolâtrie. Rachi, sur la base d’un enseignement du Traité de Sota (35a) explique que
dans les paroles des explorateurs on décèle un manque total de Emouna, voire de
l’hérésie, quand ils déclarent que les habitants de la Terre d’Israël ne sont pas
uniquement plus puissants que le Peuple Juif, mais que D. Lui-même ! Autrement dit
que leur droit moral serait supérieur au nôtre (Ki Mitsion) sur cette Terre ! Certains
Sages, de leur côté, expliquent que ces explorateurs savaient qu’une fois entrés en
Israël tout changerait, que la période des miracles cesserait et qu’il faudrait travailler
pour faire sortir le pain de la terre, pour faire pousser les fruits sur les arbres et
extraire les légumes de la terre, parfois même faire la guerre pour défendre le
territoire national. Que de raisons pour expliquer cette faute qui nous poursuit
jusqu’aujourd’hui, et ce à tous les niveaux malheureusement !
Comment réparer cette faute ? En rejoignant les chemins de D., et ceux-ci mènent
toujours en Terre d’Israël. Inéluctablement. Cela présente des difficultés ? Pas de
problèmes ! Nous avons derrière nous un Oulpan de 2.00 ans d’exil et de difficultés.
Les fameux serments du Traité de Ketoubot sont caduques. Il est temps de rentrer à
la maison et de réintégrer la Terre vers laquelle les yeux de D. sont tournés du début
de l’année jusqu’à sa fin.
Chabat Shalom !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bonjour, vous venez sur le site Ou Yeshiva and Salvation ... Comment pouvons-nous vous aider? Écrivez-nous directement à Whatapp...