NITSAVIM(ROCH HACHANA): REVENIR A D., REVENIR EN ISRAËL

La lecture de la Paracha de Nitsavim se fait toujours le Chabat qui précède Roch
Hachana. Evidemment ce n’est pas fortuit. Toute cette période qui débute à Roch
‘Hodech Eloul invite l’homme à se dresser et à se tenir droit (Nitsavim) devant son
Créateur afin d’être jugé à Roch Hachana. Mais pour atteindre ce niveau qui nous
permet d’entrer dans l’alliance, il nous faut effectuer un travail qui dépasse tant
l’entendement humain que sa logique : la Téchouva. Comment pouvons-nous
effectivement annuler a posteriori nos faits et gestes du passé et les effacer comme
s’il ne s’était rien passé. Cela relève presque de la science fiction !
Qu’est-ce-que la Téchouva ? Contrairement à ce que l’on peut voir dans le Choul’han
‘Aroukh ou à ce qui est communément pensé, le monde de la Halakha n’englobe pas
uniquement que des domaines « techniques », si l’on peut s’exprimer ainsi, mais
également tout le domaine de la pensée juive et, bien entendu, de la morale. Les
Pirkei Avot en sont l’exemple le plus évident et le plus connu. Dans son codex de lois,
le Rambam consacre tout son premier volume aux bases et fondements de la pensée
juive, avant même de s’attaquer aux domaines « pratiques » du quotidien, dont le
dernier paragraphe traite des Halakhot relatives à la Téchouva, ce qui en fait donc un
des piliers de la Foi juive.
Le Rambam détaille, bien entendu, toutes les instructions « classiques » concernant le
processus de Téchouva : le regret de la faute, l’abandonner, le vidouï etc. Mais il y
rajoute un élément capital en rappelant comment cela se passait au temps du Beth
haMikdach : le pécheur devait apporter un sacrifice qui faisait partie du rituel de
l’expiation. Il rajoute que le bélier qui était jeté du haut de la falaise le jour de Yom
Kippour avait la capacité à expier toutes les fautes, même les plus graves. Sauf à une
condition : si l’homme ne fait pas Téchouva, auquel cas rien ne pourra l’aider, et ce
dans les deux cas précédemment cités. Qu’apprenons-nous de cela ? Que la décision
divine de pardonner ou non est entre les mains de l’homme, ou du moins dépend de
lui ? Assez osée comme conclusion, et pourtant …
Observons à présent les dix premiers versets du paragraphe 30 de Nitsavim : D., par
le biais de Moché Rabbénou, nous donne la clé pour revenir vers Lui et s’extirper de
la Galout, ce qui va généralement de pair. Il est presque superflu de rajouter de peur
d’endommager la pureté et la simplicité de la parole divine : le message est clair et
vient authentifier les dires du Rambam. Le premier pas est effectivement accompli
par l’homme et D. y répondra. N’oublions jamais l’échelle de Ya’akov Avinou qui relie
Ciel et Terre, sur laquelle les anges commencent d’abord par monter pour descendre
par la suite.
Roch Hachana est la fête du jugement. Il n’appartient qu’à nous de savoir comment
et dans quelles conditions nous nous présenterons devant notre Créateur. Sa
volonté est que l’homme revienne vers Lui, afin de lui pardonner ses erreurs et de lui
offrir tout le Bon auquel il est destiné. Cela dépend de nous, de nos actes, mais plus
encore de ce qui nous anime au plus profond de notre Néchama. Apporter un
sacrifice est nécessaire mais pas suffisant pour que D. pardonne. Cela doit provenir
d’un détachement total de la faute, qui émane de la compréhension que cet acte
répréhensible va à l’encontre de la volonte divine, et ce du plus profond de notre
cœur et de notre Néchama. Et il en va ainsi bien entendu concernant les fautes
envers son prochain. La demande de pardon n’est pas technique, mais exprime la
prise de conscience que fauter envers son prochain c’est l’éloigner de nous, et ainsi
démanteler l’unité du Peuple Juif désirée et ordonnée par D. Lui-même, et ce dans
tous les domaines de la vie quels qu’ils soient. En reformant l’unité du Peuple d’Israël
nous permettons ainsi à D. de nous ramener sur notre Terre et ainsi d’accélérer la
Guéoula finale.
Chana Tova, Ktiva va’Hatima Tova pour tout ‘Am Israël !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bonjour, vous venez sur le site Ou Yeshiva and Salvation ... Comment pouvons-nous vous aider? Écrivez-nous directement à Whatapp...